Je me suis lancée dans la préparation de yaourts. Pas n’importe lesquels… Des yaourts au lait de coco ! Sans lactose, riches en bonnes graisses et en probiotiques, sans additif et vegan. Autre petit plus, ils sont bien moins chers que les yaourts de coco vendus en magasins bio ou supermarché !

J’ai découvert le yaourt au lait de coco il y a un peu plus d’un an chez Flax & Kale. Une révélation ! En rentrant de vacances, j’ai cherché ce délicieux yaourt en magasin. J’en ai finalement trouvé chez Bio Planet (une chaîne belge de supermarchés bio). C’était un yaourt de la marque Abbot Kinney’s. Un yaourt délicieux, mais aussi super cher. J’en ai acheté de temps à autre, pour me faire plaisir. Récemment, en parcourant la liste des ingrédients, j’ai remarqué que ce yaourt contenait uniquement du lait de coco, des ferments et de la fécule de tapioca. Je me suis dit que ça ne devait pas être si compliqué d’en préparer…

J’ai profité d’une belle promo chez Media Markt et je me suis offert une yaourtière. J’ai longuement parcouru le web, à la recherche d’astuces et de conseils et, accessoirement, de la recette idéale. Après de nombreux essais (et plusieurs ratés), j’ai enfin trouvé la recette parfaite, inratable et surtout délicieuse ! Si j’ai réussi, tout le monde peut le faire 😉 !

Je suis sûre que vous pensez “est-ce que c’est aussi bon que les yaourt de coco du supermarché ?“. Croyez-moi, j’ai essayé presque tous les yaourts de lait de coco dispos en magasin bio ou conventionnel et c’est de loin le meilleur (parole pas très impartiale, je sais… Mais même mon chéri, pas trop fan du yaourt à la base, les adore) ! Ajoutez à cela le fait que ce yaourt ne contient AUCUN additif et qu’il évite de produire des déchets inutiles, vous n’avez plus d’excuse pour ne pas essayer !

Et le goût, il est comment alors ?

C’est doux comme un câlin, crémeux, riche, fondant et acidulé, avec ce petit goût de coco à tomber ! Un délice nature ou avec des morceaux de fruits, du granola maison, un peu de miel ou une compote par exemple. J’aime aussi ajouter quelques cuillèrées de yaourt au dessus de mon “overnight oat” ou de mon pudding de chia. À vous de découvrir votre combinaison de saveurs préférées !

Je vous laisse avec la recette. Amusez-vous et, surtout, régalez-vous !

Si vous essayez cette recette, faites-le moi savoir ! Laissez un commentaire, et n’oubliez pas de partager vos créations de yaourt  sur Instagram en me taguant (@bazarcosmique), afin que je puisse les voir !

Recette pour un litre de yaourt de lait de coco

Ingrédients

  • Un litre de lait de coco (minimum 60%, avec le moins d’additifs possible). Pour ma recette, j’utilise le “Aroy-D” (brique d’un litre) ou le lait de coco “Vitasia”, trouvé chez Lidl.
  • Un sachet de ferments pour yaourt (j’utilise les Alsa “Mon yaourt Maison Onctueux”, mais si vous souhaitez repiquer vos yaourts, je ne vous les conseille pas) ou 5 CS (5TBSP) généreuses d’un yaourt déjà fait ou du commerce.*** (Voir notes)
  • Fécule de tapioca – 2 bonnes cuillères à soupe (2TBSP) – (ça ressemble à du maïzena, j’ai trouvé ce produit chez Bio c’ Bon).
  • Sucrant liquide de type sirop d’agave (facultatif mais utile) – 1 bonne cuillère à café (1 TSP) – (on ne le sent pas, il disparaît pendant la fermentation. C’est pour nourrir les bactéries, le lait de coco contenant peu de sucre, contrairement au lait de vache, riche en lactose).

Ustensiles

  • Casserole
  • Spatule et/ou cuillère en bois
  • Yaourtière (la mienne est un modèle basique et bon marché de Severin, un achat vite amorti !)
  • Petite louche (la mienne a une contenance de 30 ml)
  • Fouet
  • Bol ou saladier (pas en métal !)
  • Petit chinois, pour tamiser
  • Entonnoir (idéalement en plastique et assez large)
  • Thermomètre alimentaire (facultatif mais utile – j’ai acheté le mien 10 € sur Amazon).
  • Cuillères de mesure (facultatif mais utile – les miennes viennent de chez Marks & Spencer)

Comment faire ?

  1. Secouez bien le carton (ou la boîte) de lait de coco, ouvrez-le et versez le lait dans la casserole. S’il ne fait pas très chaud, le lait se sera probablement séparé en deux phases (grasse et eau). Avant de passer à l’étape suivante, assurez-vous de bien mélanger le lait afin de l’uniformiser. Si nécessaire, chauffez-le légèrement pour que la crème se fonde dans le lait.
  2. Retirez l’équivalent d’environ une petite louche de lait dans un bol. Tamisez le tapioca dans ce petit bol. Mélangez bien au fur et à mesure pour vous assurer que la fécule soit bien dissoute dans le lait. Vous devriez obtenir une sorte de crème pâteuse. Tout en remuant, versez peu à peu le mélange obtenu dans la casserole. Veillez à bien incorporer le tapioca.
  3. Chauffez le lait à feu moyen/chaud tout en remuant régulièrement. Lorsque le lait commence à frémir, réduisez légèrement le feu et laissez le lait chauffer 5 à 10 minutes. Le lait va commencer à s’épaissir.
  4. Retirez la casserole du feu et attendez que le lait refroidisse un peu avant d’ajouter les ferments. Pensez à mélanger doucement le lait de temps en temps, de manière à éviter qu’une “peau” se forme à la surface du liquide. La température idéale pour ajouter les ferments est de 40 à 45 °C environ. Si vous n’avez pas de thermomètre alimentaire, trempez le bout de votre petit doigt dans le lait. Ça doit vous paraître un peu chaud mais supportable pour votre peau (comme un bain).
  5. Pour ajouter les ferments, versez le lait dans un grand bol ou un saladier et prélevez l’équivalent de deux petites louches dans un petit bol. Ajoutez les ferments à l’aide d’un ustensile en bois ou en silicone (surtout pas en métal, il semble que ce matériau crée une réaction qui empêche les ferments d’être au top de leur forme) et mélangez bien. Ajoutez ensuite une ou deux louches de lait et mélangez. Versez le mélange dans le lait, ajoutez le sirop d’agave et remuez bien à l’aide d’une spatule ou d’une cuillère en bois pour vous assurer que la préparation soit homogène et que les ferments sont répartis de manière uniforme. ///// Si vous utilisez du yaourt d’une préparation précédente (ou du commerce), procédez de la même manière : versez du lait dans le bol, ajoutez une cuillère à soupe de yaourt à la fois et mélangez bien pour le dissoudre dans le lait. Versez la préparation dans le grand bol, ajoutez le sirop d’agave et remuez le tout.
  6. Allumez votre yaourtière afin qu’elle commence à chauffer pendant que vous remplissez les pots (bien propres) à l’aide de l’entonnoir. Déposez les couvercles sur les pots sans les visser (les bactéries sont vivantes, elles ont besoin d’un peu d’air pour bien se développer) et déposez les pots dans la yaourtière. Si vous effectuez la préparation en plein jour, couvrez la yaourtière d’un torchon afin que les pots de yaourts vivent leur vie bien à l’ombre !
  7. Les bactéries auront besoin d’environ 12 heures pour transformer le lait de coco en un délicieux yaourt vegan et sans lactose. Si vous souhaitez obtenir une saveur acide plus prononcée, laissez vos yaourt quelques heures supplémentaires dans la yaourtière (ils seront aussi plus fermes).
  8. Une fois le temps écoulé, éteignez la yaourtière. Vissez bien le couvercle des pots et déposez-les dans le frigo pendant minimum 3 heures (l’idéal étant d’attendre grand minimum 12 à 24 heures avant de les déguster, pour une texture optimale) pour qu’ils prennent. Les yaourts se conservent une bonne semaine au frais. Pensez à en garder suffisamment pour réaliser vos prochains yaourts.

Notes

  • Si votre yaourt prend des couleurs étranges ou développe une odeur bizarre, quelque chose a mal tourné. Cela ne m’est jamais arrivé, mais c’est possible. Si cela arrive, jetez-le !
  • Les yaourts préparés avec les ferments Alsa se “repiquent” malheureusement très mal (contactée, la marque m’a répondu que ces ferments étaient destinés au lait de vache et qu’Alsa déconseillait de repiquer les yaourts… Bien entendu, Alsa a tout intérêt à ce qu’on rachète ses ferments, grrr !). Pour une première préparation, vous pouvez employer un yaourt du commerce. J’ai essayé avec un yaourt ferme de type “à la grecque”. Ça fonctionne à merveille ! Par contre, je n’ai pas essayé avec un yaourt végétal. Si vous essayez, faites-nous part de votre expérience en commentaire ! Je vais essayer de réaliser des yaourts avec des capsules de probiotiques disponibles en pharmacie et magasin bio (au frigo). Si ça fonctionne et si je repique mes yaourts sans souci, je mettrai l’article à jour.
  • Si vous voulez épaissir davantage votre yaourt, placez un torchon en coton (propre !) sur une passoire à mailles fines posée sur un grand bol et versez délicatement votre yaourt. Ensuite, couvrez légèrement le dessus (avec un couvercle ou un film plastique) et réfrigérez. Laissez égoutter pendant plusieurs heures (en vidant le liquide au besoin) jusqu’à ce que l’épaisseur désirée soit atteinte !
  • Si vous avez fait cette recette avec de bons résultats et que vous avez essayé d’autres marques / méthodes, laissez un commentaire et partagez vos conseils ou astuces qui pourraient être utiles à d’autres lecteurs. 🙂

Bon appétit !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *