ceci-pas-régime Nous voici déjà au second épisode de mon journal de prise main. La semaine dernière, je vous ai parlé de mon gain de poids non assumé, de mon corps qui ne me convenait plus et surtout de mon objectif et des méthodes que je comptais mettre en place. C’est l’heure d’un premier bilan, après dix jours de suivi du livre “Ceci n’est pas un régime“.

Une journée type…

Commençons par découvrir les principes de cette méthode. Elle se base avant tout sur une espèce de rééducation alimentaire. On apprend à différencier les aliments à privilégier de ceux à éviter en fonction de leur apport au corps, à la santé, de l’équilibre acide-base… Voici le type de repas prévu selon le moment de la journée :
Le petit-déjeuner : Le repas le plus important de la journée ! Après un grand verre d’eau, on mange un fruit bien mûr (au goût acide) ou on choisit un jus de fruit frais. L’assiette doit comporter des sucres lents complets (pain intégral, flocons d’avoine, galettes de sarrasin,…), des protéines et des lipides, sous forme de fruits secs, de produit laitier sélectionné, d’oeuf ou de lait végétal. En boisson c’est infusions, chicorée ou lait végétal.
Collation de 10h : Seulement si on a faim. Fruit frais ou séché (pruneaux, datte,…), avec éventuellement des fruits secs. On accompagne la collation d’un jus de fruit ou d’une infusion.
Le lunch : On commence le repas par des crudités ou des fruits, le tout accompagné de fruits secs (environ 20 grammes). Pour le plat principal, on a le choix entre deux associations : céréales, légumineuses et légumes cuits OU protéine animale avec légumes cuits (ici les tubercules sont permises). Un dessert est possible : laitage, carré de chocolat noir, patisserie légère maison ou fruit cuit.
Collation de 16h : Seulement si on a faim. Idem que la collation de 10h.
Le dîner : Il doit être léger et de préférence végétarien (le fameux équilibre acide/base !). Tout comme à midi, on commence par un fruit, une salade (qui peut constituer le repas si elle est généreuse et accompagnée d’une tranche de pain) ou une soupe. Ensuite on passe au plat principal, majoritairement à base de légumes : on retrouve les mêmes associations qu’à midi, mais aussi la possibilité de manger un potage, une tourte ou un gratin léger de légumes… Le dessert est ici aussi facultatif. On peut craquer pour un laitage (plan maison léger par exemple), un fruit cuit ou des fruits secs.
Comme vous le voyez ces repas sont complets et sains, on ne ressent pas vraiment de frustration, on rééduque son palais ! Histoire de me motiver, mais aussi de partager des idées de repas sains avec vous, j’ai commencé à publier des photos de mes petits plats sur Snapchat. Si vous voulez me suivre, cherchez gloss_framboise.
overnight oats Ceci n'est pas un régime chia pudding lunch diet

Ce que j’ai appris sur mon comportement alimentaire

C’est fou comme en quelques jours de changements alimentaires on peut en apprendre sur soi et ses petites habitudes ! Je me suis rendue compte de trois choses :
Je suis une bonne mangeuse. Je n’ai pas forcément besoin d’une grande portion, mais j’aime voir une assiette bien garnie, et la terminer. Les quantités absorbées lors d’un repas sont trop importantes. Mon objectif est de moins me servir, en particulier le soir, et d’apprendre à ne pas finir mon assiette, un mauvais automatisme inculqué dès l’enfance.
Je grignote trop régulièrement entre les repas. Le fait de faire 5 repas (dont deux collations) par jour m’a montré ma dépendance au snacking à toute heure. Avoir plus de structure dans ma prise alimentaire m’aide à rester motivée.
Je suis accro à la nourriture, comme une fumeuse à sa cigarette. La nourriture, c’est à la fois mon Xanax et ma source de dépression, spécialement en période de stress ou de tristesse. Je dois apprendre peu à peu à devenir amie avec la nourriture.

Mes “handicaps”

Nous n’avons pas de balance à la maison ! Ni pour me peser (ce qui serait très motivant pour moi), ni même pour mesurer les quantités d’ingrédients à préparer. Je prépare mon déménagement. Ces petits outils feront partie des premières choses à acquérir !

Et le moral ?

Je suis allée chez Mango et Massimo Dutti pensant faire le plein de vêtements avant de rentrer en Belgique. Dans la boutique, j’étais enthousiaste face aux jolis jeans, aux vestes cintrées et aux blouses sur les portants. Les essayages furent une catastrophe pour mon égo. Moi qui m’habille depuis plusieurs mois dans des vêtements larges afin de camoufler la réalité, je me suis retrouvée face à un miroir qui me reflétait un corps flasque, boudiné,… Je n’ai choisi qu’un pantalon noir pour les entretiens d’embauche à venir, dans une taille que j’aurais souhaité ne jamais avoir achetée… Néanmoins je garde ma motivation intacte, je sais qu’après des mois de malbouffe, je ne vais pas atteindre mon objectif en une semaine.

Mes succès

J’ai repris goût à de bonnes habitudes. J’aime commencer mes repas par une petite salade ou un fruit, c’est devenu un rituel que je respecte à chaque repas. Les légumes occupent à présent une place majoritaire dans mon assiette. J’ai retrouvé ma gourmandise pour les produits sains et frais. Je me suis rendue 5 fois au sport sur 10 jours (Pilates, cardio, poids, renforcement musculaire principalement).
snapchat-food-japan

Oups ! Les petits craquages et comment je les gère

J’ai prévu de m’autoriser un repas “plaisir” par semaine. Le weekend dernier, cela s’est traduit par des sushis en amoureux. J’essaie avec beaucoup de volonté de limiter cet écart à un rythme hebdomadaire… mais la nourriture étant chez moi quelque chose d’incontrôlable, je me retrouve parfois à avoir des crises alimentaires où j’avale tout ce qui est sous mes yeux. Nous préparons actuellement notre retour en Belgique. Entre la recherche d’emploi, le volet administratif et le déménagement, le stress est au plus haut. J’ai vraiment craqué hier après une journée où toutes nos démarches n’ont abouti à rien, je me suis jetée sur une petite empanada (pain farci au poisson et à la tomate) pour commencer, quatre biscuits au céréales (faits maison mais quand même), un reste de pudding et quelques pommes de terre du lunch… J’ai l’impression que cette crise a réduit tous mes efforts à zéro et j’avoue être un peu déprimée… Néanmoins Ali (mon chéri) m’a aidé à relativiser et m’a remotivée. Je ne compte pas me laisser abattre !

Mon objectif pour la semaine prochaine

Mercredi prochain, je serai dans l’impossibilité de publier. Je prend l’avion la veille pour retourner en Belgique et m’installer chez une amie. Entre le déménagement, la paperasse, les courses etc je n’aurai pas le temps de faire le bilan de ma semaine. Si ça vous convient, on se retrouvera dans deux semaines. Mon objectif durant ces deux semaines à haut potentiel de stress est de continuer à gérer mes “crises” et de poursuivre mes bonnes habitudes. Je ne suis pas inscrite dans une salle de sport à Bruxelles. J’espère avoir la motivation de faire un peu de jogging dans le parc !
signature

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments on Journal de prise en main #2

    • Hello Delreylicious. C’est vrai qu’expliqué comme ça ça peut impressionner. Mais en vrai le bouquin est très bien fait et bien expliqué avec des tas d’idées de menus… Finalement ça crée des assiettes qui ont du sens. Par exemple à midi des légumes cuits avec du poulet, accompagnés du riz ou des pâtes. C’est tout de suite plus clair 😉 !
      Les fruits c’est facile aussi : de préférence avant les repas (plus facile à digérer, moins de ballonnement, on prend vite le pli^^) ou en en-cas…
      Maintenant comme expliqué dans le livre les fruits/légumes peuvent être consommés comme tu veux, même en dehors des repas prévus.
      Si tu as des astuces ou questions, n’hésites pas. Bisous !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *